Comment éviter le plagiat dans la paraphrase ?

2 février 2021 0 Par Aline

La paraphrase est courante dans la rédaction d’un essai ou d’un travail de recherche. Elle vous permet d’expliquer des idées importantes dans votre propre style d’écriture et de vous concentrer sur les informations les plus utiles pour faire valoir votre point de vue. Même lorsque vous mettez les idées de quelqu’un d’autre dans vos propres mots, vous devez citer la source de vos informations. Cela permet de créditer l’auteur original pour ses idées. Mais en tout cela, évitez les plagiats.

Faire la différence entre résumé et paraphrase pour limiter la répétition des mots

Lorsque vous paraphrasez, il est important de conserver le sens original afin que les faits restent intacts. En gros, vous écrivez quelque chose dans vos propres mots mais, qui expriment toujours l’idée originale. Il faut savoir qu’elle est légèrement différente du résumé. Lorsque vous résumez un passage, vous vous assurer à ne reprendre que l’idée principale dans vos propres mots. La paraphrase, en revanche, vise à fournir la plupart des informations sous une forme légèrement condensée. Les résumés sont beaucoup plus courts que le passage original, tandis que paraphraser peut être plus courte, plus longue ou de même longueur.

Ne garder que les mots principaux pour éviter les phrases

Cela peut se produire si la paraphrase est trop semblable à la citation originale, avec des phrases ou des ensembles de formules identiques.Cela peut également se produire si vous ne citez pas correctement la source.Pour vous assurer que vous avez correctement paraphrasé et cité toutes vos sources, vous pouvez choisir d’effectuer une vérification du plagiat avant de soumettre votre article. Il existe plusieurs outils gratuits pour cela. Les outils vérificateurs de plagiats facilitent énormément votre travail. Il vous suffit de choisir le plus pertinent pour vous afin de vous permettre de garantir qualité de votre texte.

La paraphrase et le plagiat

Paraphraser textes en ligne en utilisant des sources sur le web expose le rédacteur en question au plagiat. Si l’usage de destination du texte produit est internet, Google peut détecter le taux de duplicate content élevé. En effet, la paraphrase, surtout si on utilise des outils en ligne automatisés, ne permet de modifier le contenu que de façon localisé, c’est-à-dire mot par mot et phrase par phrase. La structure et le plan restent inchangés. Il est donc fort possible que le texte proposé soit refusé ou fera l’objet d’une poursuite venant du site source. Toutefois, les rédacteurs ont toujours la possibilité de diversifier leurs sources.

Utiliser la paraphrase de manière modérée afin de produire des contenus originaux

La paraphrase est une technique rapide pour produire des textes, surtout si on utilise des outils en ligne. Mais on n’est pas à l’abri du plagiat comme évoqué auparavant. C’est pourquoi il faut diversifier ses sources. En plus, le rédacteur doit aussi repasser sur le rendu transformé automatiquement. La plus grande des vigilances si l’on ne veut pas offenser le métier est d’utiliser ces outils de manière modérée. Pour un texte long de 500 mots par exemple, le mieux est de partir de plusieurs textes, effectuer la paraphrase partie par partie, et enfin repasser l’ensemble. C’est la finalisation qui conditionnera le plus ce travail. Il faut bien vérifier la cohérence ce chaque sous-partie, détecter les phrases reprises accidentellement telles qu’elles et surtout introduire les mots-clés.