Immobilier post-Covid: les conseils pour devenir propriétaire dans le neuf

26 juin 2021 1 Par Arisoa

La crise sanitaire du covid-19 n’est vraiment pas passée inaperçue. Comme sur tous les plans et domaines de la vie, elle a engendré d’un côté des conséquences assez néfastes et de l’autre des avantages comme sur le secteur immobilier. Si vous aussi, vous désirez devenir propriétaire, c’est maintenant le temps de passer à l’action pour concrétiser votre rêve. Il suffit de prendre quelques dispositions pour que vos transactions immobilières se passent comme prévu. Voici quelques conseils d’experts sur comment devenir propriétaire dans le neuf en 2021, post-covid.

Le PTZ

Le PTZ ou le Prêt à taux zéro est la première solution proposée à tous les investisseurs immobiliers. C’est un type de prêt qui est essentiellement accordé pour l’achat d’une partie d’un logement situé dans les grandes agglomérations. Comme son nom l’indique, il n’exige aucun taux d’intérêt. Le montant maximum du PTZ est limité à 138 000 €, un réel coup de pouce pour pouvoir augmenter le pouvoir d’achat des investisseurs immobiliers.

Si vous aussi vous souhaitez acheter une nouvelle maison pour en faire votre résidence principale, vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro, mais sous certaines conditions. Précisons que le PTZ n’est pas un prêt complet. Il ne couvre qu’une partie de votre projet immobilier. Parmi les conditions que vous devez respecter, il y a l’obligation de respecter un montant de revenus maximum et le statut de non-propriétaire durant 2 ans précédant votre demande de prêt.

Sachez également que le PTZ dépend aussi de la situation géographique du logement en question. Par exemple, si votre futur logement se trouve dans l’agglomération rennaise qui est classée zone B1, vous pourrez bénéficier d’un PTZ. Et si votre foyer est composé de 4 personnes, votre revenu maximum ne doit pas excéder 60 000 €/an. à titre d’information, en zone B1, un logement destiné à 4 personnes peut valoir jusqu’à 270 000 € de prêt à taux zéro. Visitez le blog information digitale pour plus d’information.

Le prêt social locatif

Le prêt social locatif ou plus précisément le prêt social location-accession ou PSLA concerne un dispositif d’accession à la propriété pour les ménages désirant acheter le logement qu’ils occupent c’est-à-dire qu’ils louent. Après l’acquisition de ce logement, ils devront également devenir accédant à la propriété pour bénéficier de ce type de prêt social.

Ce dispositif concerne aussi bien les logements dans le neuf que dans l’ancien. Il a été créé afin de permettre aux ménages bénéficiant de ressources modestes, mais sans apport personnel d’acheter la maison où ils habitent.

Si vous désirez savoir les programmes éligibles au PSLA, vous pouvez vous renseigner auprès d’un promoteur immobilier dont les coordonnées sont comprises dans le dossier de PSLA.

Le bail réel solidaire ou BRS

Le BRS ou le bail réel solidaire est un nouveau dispositif mis à la disposition des ménages souhaitant payer une redevance pour la mise à disposition du terrain où leur maison sera construite. En terme général, le terrain représente 50 % ou plus du prix de la maison. Il a donc pour fonction de réduire le coût total de votre projet immobilier.

Notons que l’acquisition du foncier peut ne pas être envisagée si vous souhaitez ne financer que la construction. Dans ce cas, vous louez donc un droit d’usage du terrain à l’Organisme de foncier solidaire ou à l’OFS.

Si vous savez vraiment comment vous y prendre, le BRS peut vraiment se tourner en une grande opportunité pour vous. Pour cela, vous devez disposer de revenus intermédiaires ne dépassant pas les plafonds de ressources fixés par le PSLA, soit 42 284 € au 1er janvier 2020. Vous devez également être bénéficiaire du PTZ et disposer d’une redevance correspondant au droit d’occupation de votre logement.