LE KAMIKAZE :

Une descente quasi verticale !