Misophonie, les meilleurs traitements

1 juin 2020 0 Par Guillaume TBC

Il n’existe encore aucun médicament officiel pour le traitement de la misophonie. Toute prise en charge proposée jusqu’ici est donc à titre d’essai pour atténuer la douleur et aider les patients à se débarrasser progressivement de ce trouble. Voici les traitements considérés comme étant les plus efficaces.

L’hypnose contre la misophonie

L’hypnose est une misophonie Solution jugée efficace pour affronter la haine du son. Elle consiste à faire fonctionner le patient à un niveau d’attention autre que l’état de conscience ordinaire. Des chercheurs constatent que la misophonie est une pathologie qui répond adéquatement à cette technique. L’hypnose vise à inciter le sujet à dépasser ses limites et avoir plus de confiance en soi. Celle-ci est un élément fondamental dans un accompagnement psychothérapeutique. Elle constitue même un moteur poussant le patient à changer l’association négative avec les bruits déclencheurs en association positive.

Thérapie de groupe pour gérer mentalement le trouble

Les soins médicamenteux ne pouvant rien faire face à la misophonie, certains chercheurs proposent d’autres solutions alternatives comme la thérapie de groupe. Cette forme de thérapie permet de gérer mentalement les patients et demande pourtant la patience. En effet, plusieurs séances et différents exercices quotidiens s’imposent pour avoir des résultats positifs.

De plus, une thérapie de groupe permet de mieux comprendre les patients. Ceux-ci sont, dans la plupart des cas, victimes d’une incompréhension de l’entourage. S’ils se sentent compris et soutenus, ils pourront adhérer de façon responsable au mode de traitement posé.

Des thérapies permettant de s’habituer aux sons déclencheurs

Il y a aussi des thérapies d’habituation qui peuvent aider les patients à atténuer leur douleur ou se débarrasser progressivement de la haine du son. Cela consiste à rééduquer et reprogrammer l’oreille à une perception modérée ou normale des sons qui dérangent. Pour ce faire, les misophones seront exposés à des bruits large bande doux pour qu’ils n’entendent pas trop l’intensité des sons déclencheurs.

Certains thérapeutes proposent la méthode de désensibilisation. Celle-ci vise à aider le patient à mieux tolérer les bruits insupportables et, progressivement, à avoir une association positive avec ces derniers. Elle peut être renforcée par des exercices de relaxation et de pleine conscience. Ces techniques de traitement peuvent se compléter efficacement avec les thérapies cognitives et comportementales ou CCT.

Neurofeedback et Counseling : deux autres types de traitement psychothérapeutique

La méthode Neurofeedback se focalise sur l’étude de l’activité des ondes cérébrales. Si celle-ci est trop importante ou trop faible, elle pourra engendrer de la haine du son. Cependant, à un certain niveau, ces ondes peuvent fonctionner normalement. Leur activité est donc à maintenir à ce niveau normal pour prévenir la misophonie et à rétablir en cas de dysfonction constatée. Une personne souffrant de ce trouble a besoin de s’adonner à plusieurs séances de Neurofeedback afin de réguler l’activité cérébrale.

La technique Counseling peut renforcer le Neurofeedback en ce sens qu’elle permet au patient de parler ouvertement devant les membres de sa famille et de bénéficier du soutien de ces derniers. Une personne atteinte de la misophonie, se sentant entourée et non exclue de la société, est facile à accompagner.