Le nord du Pérou et ses impressionnants vestiges archéologiques

19 juin 2021 0 Par Harry

Le Pérou est l’une des destinations sud-américaines privilégiées pour le tourisme archéologique. Le pays propose des supports inestimables dans ce domaine. Si le Machu Picchu demeure toujours le site péruvien le plus visité, la côte nord du pays détient de surprenants vestiges des civilisations préincas à découvrir.

De la ville sacrée de Caral, en passant par celle de Trujillo ou la ville de l’Éternel Printemps, jusqu’aux plages du nord, le circuit se déroule sous le thème de découvertes et d’aventures.

Mis en avant des monuments archéologiques dans la région du nord

La région du sud du Pérou est connue pour ses vestiges iconiques comme le Machu Picchu ou le lac Titicaca. Le nord, quant à lui, reste encore méconnu et protégé du tourisme de masse. Le Centre-Sud est particulièrement prisé, car il s’y trouve de nombreux sites incas. D’ailleurs, cette région fait souvent l’objet de plans de développement. La région de Cuzco bénéficie, entre autres, d’infrastructures touristiques et des liaisons aériennes directes vers d’autres pays. La côte nord ne dispose pas d’autant d’infrastructures et ne suscite pas l’intention des voyageurs. Pourtant, cette région possède des richesses incroyables, à découvrir à travers ses paysages majestueux et ses nombreux sites archéologiques.

Dès les années 1970, les institutions américaines ont aidé le pays dans le développement des projets de fouilles dans la région du nord. Des entreprises péruviennes ont commencé à financer les projets archéologiques à partir des années 1990 et de nombreux sites ont été ouverts au tourisme comme le musée des Tombes royales de Sipan, le musée de site de Chan Chan, San José de Moro ou encore le musée universitaire de l’Université de Trujillo.

La citeé Chan Chan et le complexe de Huaca del Sol y de la Luna

Le site du Chan Chan est situé dans la région de La Libertad, à quelques kilomètres de la ville de Trujillo, sur la côte de l’océan Pacifique. Niché dans la vallée de Moche, ce vestige archéologique s’étend sur environ 14 km² et présente quatre formes d’architecture, dont des enceintes monumentales, les SIAR, les pyramides tronquées et les enceintes pour l’élite. Le site aurait été l’un des plus grands centres urbains de toute la région andine et utilisé à titre de siège gouvernemental, et de centre administratif pour l’aristocratie. Témoignant d’une richesse symbolique, artistique, urbanistique, mais aussi du mystère du Pérou, cette cité archéologique précolombienne a aujourd’hui un intérêt international. L’architecture du site Chan Chan renseigne les visiteurs sur les aspects politiques et les rituels de la société « Chimu ».

De son côté, le site de Huaca del Sol y de la Luna, situé à environ 8 km au sud de Trujillo, représente l’un des plus anciens centres de cérémonies urbaines de la côte nord du pays. Il est idéalement niché au pied du Cerro Blanco et au sud des rives de la rivière Moche. Le complexe aurait été la capitale de la civilisation moche à son apogée 100 av. J.C à 700 apr. J.-C. Il se compose de deux temples et d’un centre urbain. Des fouilles archéologiques ont mis en évidence l’existence d’une construction en six étapes, où six temples y ont été superposés. Ces derniers ont été enfouis suite à la construction de deux nouveaux pour renforcer le pouvoir des prêtres et des ancêtres enterrés dans leur palais. Le parcours de visite du site compte environ 20 panneaux didactiques mis à jour régulièrement selon les nouvelles découvertes.

Allier trek et découvertes archéologiques lors d’un circuit dans le nord

Le nord du Pérou est sans aucun doute une destination de choix pour un voyage archéologique et historique. Les amateurs de randonnées y seront particulièrement gâtés, car un circuit dans cette région leur permettra de découvrir de charmants petits villages comme celui de Huaraz, point de départ privilégier pour des treks dans la Cordillère Blanche. D’ailleurs, ce hameau a été rebaptisé « Paradis des trekkers » grâce à la diversité et la magnificence de ses randonnées. Pour les passionnés d’histoire, les villes comme Cajamarca, Chiclayo, Kuelap, Chachapoyas et bien sûr Trujilli sont parmi les incontournables pour comprendre les civilisations préincas. Ils y trouveront même des vestiges des constructions anciennes, rivalisant de beauté avec le fameux Machu Picchu.

Une randonnée au nord du Pérou est différente de celle proposée dans le sud du pays. Le circuit permet de découvrir une autre facette de la contrée, méconnue et remplie d’histoire. On y trouve des pistes moins prisées des touristes, dont le trek de Huayhuash. Celui-ci est un véritable trésor caché dans la cordillère des Andes. Il fera prendre de la hauteur et emmènera à la découverte de magnifiques lacs de glaciers et de sommets enneigés. Le trek du Canyon de Colca invite également à une expérience mémorable. Il s’agit de l’un des canyons les plus impressionnants au mode, avec plus de 3 400 m de profondeur. De nombreux sentiers permettent de parcourir le canyon.

Enfin, la Grande Blanche ou la cordillère arbore les plus belles montagnes glacières d’Amérique du Sud. Ses plus hauts sommets à l’instar de Huascaran ou de l’Alpamayo sont d’une beauté saisissante, avec les glaciers qui s’élancent des hautes cimes pour finir dans des lagunes aux eaux émeraude et dans une nature sauvage préservée. Les visiteurs sillonneront l’un des cadres de la puissante géographie de la région du nord péruvien.