Baisse des taux d’usure : les conséquences pour les emprunteurs de crédit immobilier

Baisse des taux d’usure : les conséquences pour les emprunteurs de crédit immobilier

30 juin 2021 1 Par Arisoa

Parmi les plus grands impacts de la crise sanitaire dans le monde et surtout en Europe, la baisse du taux d’usure dans le secteur immobilier est également à considérer à partir de ce second trimestre de cette année. En effet, même si les taux immobiliers sont de plus en plus en baisse, une baisse du taux d’usure peut certainement entraver la demande de crédit immobilier. Voyez dans ces quelques lignes toutes les conséquences de la baisse du taux d’usure pour tous les emprunteurs.

Qu’est-ce le taux d’usure ?

D’abord, définissons ce qu’est le taux d’usure, car il y a encore certaines personnes qui ne le connaissent pas. Il s’agit du taux maximum légal applicable à un crédit. Il rassemble toutes les dépenses liées à l’emprunt. Il a pour rôle de protéger les consommateurs et de réguler toutes les concurrences possibles entre tous les établissements financiers. Si celui-ci est en baisse, il  aura une sérieuse influence notamment sur les projets immobiliers.

Pour cette année, durant ce second trimestre, le Haut Conseil des Stabilités Financières ou le HCSF recommande de considérer particulièrement ce taux afin d’éviter les mauvaises surprises aux emprunteurs.

La Banque de France : la seule responsable

Alors que le taux d’usure se voit en baisse, le taux d’intérêt pour un prêt immobilier, quant à lui, est en perpétuelle évolution. Ce qui fait vraiment craindre les Français, car cela impacte beaucoup dans leur capacité d’achat immobilier. En effet, pour pouvoir déterminer le taux d’usure, la Banque de France inspecte d’abord le taux d’intérêt. Et plus celui-ci augmente, plus le taux d’usure régresse. C’est la seule institution qui a le droit de décider sur le taux d’usure à appliquer annuellement.

Pour pouvoir le calculer, la Banque de France additionne tous les frais de dossier et tous les frais de courtage ainsi que toutes les dépenses d’assurance et de garanties obligatoires. Aussi, le calcul a donné que pour 10 à 20 ans de prêt, le taux d’usure sera de 2,52 % si cela a été 2,57 % de janvier à mars 2021. Et sur plus de 20 ans de prêt, cela augmentera à 2,60 % (2,67 % de janvier à mars 2021).

Faire appel à un courtier en prêt immobilier

Les ménages modestes, alors que leur état de santé s’aggrave, sont les plus touchés par l’impact de cette baisse du taux d’usure. Ceux plus aisés ont un faible taux d’endettement et un apport personnel très important ne réduisant en aucun cas leur capacité d’emprunt.

Pour pallier ce problème de baisse du taux d’usure, la seule solution qui se présente est de faire appel à un courtier immobilier. Pourquoi ? Parce que le grand risque est que le taux de crédit soit insupportablement en hausse et que cela implique un grand « effet ciseau » avec le taux d’usure toujours en bas.

Si vous prévoyez d’emprunter de l’argent aux banques pour votre projet immobilier, pour tourner toutes les chances de votre côté, faites appel à un courtier immobilier. Il trouvera les solutions les plus adéquates pour vous. Pour plus d’informations, visitez le site Randan.