Les conséquences du coronavirus sur le marché immobilier

5 janvier 2021 3 Par Arisoa

Depuis la fin de l’année 2019, l’économie mondiale a connu un fort ralentissement. Malheureusement, cela est dû la crise sanitaire liée au coronavirus et au confinement qui en a découlé. En effet, le Covid-19 a apporté d’importants changements, notamment un gel temporaire du marché immobilier. Quelles sont donc les conséquences du coronavirus sur le marché immobilier ? Réponse dans ces prochaines lignes.

Conséquence sur les agents immobiliers

En mars 2020, une annonce a été lancée pour informer les Français du premier confinement. De ce fait, les agents immobiliers ont reçu une interdiction de réaliser toute visite sur site et tout état des lieux. Pour faire face à cette restriction, ils ont décidé de travailler en ligne. Les mails et les tâches administratives étaient donc traités à distance. Ce n’est qu’en mai 2020 que les professionnels du secteur immobilier ont pu reprendre leurs activités.

La pandémie a également entraîné des conséquences non négligeables sur le nombre de transactions. En effet, celui-ci a connu une énorme baisse par rapport aux années précédentes. De plus, la mise en place des programmes immobiliers et la construction de logements ont été retardées. L’achat de biens immobiliers et les contrats de location se sont faits de plus en plus rares pour les agents.

La crise sanitaire (et économique) a aussi provoqué une augmentation des risques d’impayés. En d’autres termes, les agents sont confrontés à des situations où les locataires sont devenus précaires et incapables de payer leurs loyers. Toutefois, des amendements ont été instaurés dans le Code civil et le Code du commerce pour permettre aux indépendants et aux TPE (très petites entreprises) de reporter l’échéance des loyers. Bénéfique pour les entreprises, cette décision a malheureusement des répercussions sur les activités des agents immobiliers qui se trouvent être mis en arrêt de manière temporaire.

Conséquence sur les consommateurs

Le Covid-19 a énormément impacté sur la situation financière des consommateurs. En conséquence, ces derniers ont remis en question leur projet d’achat ou préfèrent attendre que la situation économique se stabilise.

Certains professionnels du secteur immobilier ont étudié le comportement des consommateurs vis-à-vis de la crise sanitaire. L’enquête a démontré que 43 % des personnes interrogées attendent le déconfinement avant de chercher un nouveau logement. Voilà ce qu’il en est des acheteurs. Qu’en est-il des locataires ? De ce côté, 66 % des personnes interrogées ont affirmé rechercher des logements en location à la fin du confinement. Leurs choix se sont orientés vers les habitations dotées de jardin ou de terrasse.

L’impact de la crise sanitaire se fait ressentir au niveau des investisseurs. Les consommateurs ont une certaine réticence à investir dans des projets immobiliers et à quérir des opportunités de placement. La plupart d’entre eux assurent qu’il sera difficile d’obtenir un crédit immobilier.

En résumé, les consommateurs ont tendance à attendre la fin du confinement avant de chercher un bien immobilier, que ce soit pour un achat, un investissement ou une location.

Conséquence sur l’évolution des prix

L’inflation, les revenus des consommateurs et la capacité de remboursement (des acquéreurs et des locataires) influent grandement sur la valeur d’un bien immobilier. La crise a fait baisser les revenus de 5 %, ce qui a provoqué une diminution du taux d’achat et d’emprunt, selon une étude.

Malgré cette baisse des revenus, le Covid-19 ne devrait pas avoir un impact considérable sur le marché immobilier. Bien évidemment, personne ne pourra prédire si ces chiffres pourront évoluer rapidement ou rester stables à moyen et à long terme. Le fait est que tout le monde, que ce soit les acheteurs ou les agents immobiliers, attend que le marché redémarre. Vous pouvez consultez toutefois des bonnes affaires sur internet .

Des statistiques, des enquêtes et des informations sont disponibles sur internet afin de connaître la situation en temps réel du marché immobilier.